petits périples

Hélène Raymond

Moment de joie chez les chèvres

Laisser un commentaire

IMG_6158 Ce petit périple débute en soirée, un vendredi. Un rapide coup d’oeil à Facebook permet de voir de nouvelles photos accompagnées d’une proposition. « Il y a une journée dans l’année, au printemps, où l’excitation est dans l’air. Que les chèvres sentent la fébrilité du fermier… » C’est une invitation à assister à la première sortie des chèvres au pâturage, à la ferme Cassis et Mélisse cassisetmelisse.com . Nous décidons d’être de la fête et d’y souligner un anniversaire par le premier pique-nique de l’année. La journée à Saint-Damien-de-Buckland aura des airs de vacances.

Depuis quelques mois déjà, Gary a repris la traite grâce aux mises bas et, immédiatement, Aagje a retrouvé le geste pour les fromages. Mais il fallait attendre la fin de l’hiver et le verdissement des pâturages pour sortir le troupeau laitier. Les clôtures sont installées, les comptoirs de la fromagerie bien garnis pour accueillir la visite, tout est prêt! IMG_6161 Vers midi, Gary, et son complice donnent le signal. Un devant, l’autre derrière le troupeau ils n’auront qu’a surveiller la joyeuse galopade jusqu’au pâturage. IMG_6163 IMG_6190 Une fois dans l’enclos, les chèvres se roulent dans l’herbe, cornes contre cornes, elles toquent pour rappeler leur hiérarchie, repartent à la course, cherchent des branches, mangent un peu et recommencent. Quelques minutes plus tard, le spectacle reprend avec le deuxième groupe. Et une fois le calme revenu, c’est le pique-nique. Aux humains de se régaler!

IMG_6168 Aagje explique qu’ils s’inspirent d’une tradition danoise qui veut que les éleveurs bio se passent le mot pour sortir, le même jour, les animaux laitiers à l’extérieur. À la différence des fêtes de transhumance où on mène les animaux à l’estive pour la saison, (ici, celle de Die dans la Drôme en France), vaches, moutons et brebis rentrent en fin d’après midi pour les traites du soir et du matin et pour être à l’abri la nuit.

DSCF0272 Elle lance l’idée pour que du sud-ouest au nord-est du Québec, de dimanche en dimanche tout au long du mois de mai, on célèbre le printemps avec cette joyeuse manifestation. Parce que si on se permet de penser juste un instant qu’elles éprouvent de la joie,  les chèvres de Cassis et Mélisse étaient joyeuses ce jour-là. DSCN9275

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s