petits périples

Hélène Raymond

Une journée «tomate»

Laisser un commentaire

DSCN5811

La corvée se met en branle dans trois maisons. Il s’agit d’abord d’ébouillanter et peler une trentaine de kilos de tomates italiennes. Puis, nous nous retrouvons pour travailler dans notre jardin et chez  nos voisins immédiats. Les sauces cuiront dehors, sur un rond  à induction. Un outil formidable. Les autoclaves ne sont qu’à quelques pas.

«Vincent le canneux» conserves.blogspot.ca nous fournira la recette de marinara. Toute simple, bien huileuse. Nous improviserons la suivante, un classique du quartier qui se transforme selon ce que nous avons à portée de main : oignon, ail, courgette, poivron grillé et tomates! Enfin, les tomates qui restent seront  ajoutées à  l’oignon et à l’ail émincés finement et «passées» pour 30 pots de 125 ml.

DSCN5826Toutes les tomates été  égouttées avant la cuisson pour éliminer une partie de l’eau. Le résultat donne des sauces qui cuisent rapidement et très sucrées au final.

En même temps, quelques kilos de tomates sèchent  dans le déshydrateur installé sur la galerie et, pour la première fois, nous «cuisons», au four,  les pelures, avant de les pulvériser.  Ce qui devrait donner un «concentré» de tomates.

Au bout d’une dizaine d’heures, nous obtenons  48 pots de 500 ml; 30 de 250 ml à partager. Et quelques cuillérées à table de poudre de pelure de tomates.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s